• Avec un peu de chance, on va bien dormir cette nuit

    Alors voilà.

    Le Papillon est parti bosser, loin, pendant plusieurs jours. C'était jamais arrivé avant.

    Pour que j'en profite bien, la gastro a décidé de s'inviter chez nous, ainis que le sommeil déréglé. C'est vrai, ensemble, c'est plus sympa.

    Notre petit Caméléon, à l'aube de son terrible two, traverse une phase... super chiante particulièrement pénible : opposition, pleurs et autres moments d'autonomie aigüe.

    Le Crapaud, après une phase apaisée aux vacances de la Toussaint, a repris du poil de la bête ! Mais ça va quand même mieux.

    Et moi, je dois tout faire. Et je trouve ça chaud !

    métro boulot dodo

    C'est décidé, j'admire toutes les mamans solos, qui se débrouillent, parfois comme elles peuvent, pour tout gérer...

     

    Hier soir, 1er soir, j'ai a-ssu-ré ! J'ai dit au Papillon au téléphone à 20h "Ca y est, la classe, tout le monde est couché !"

    moon light

    C'était sans compter sur le réveil express du Caméléon 1/2 heure plus tard... qui n'avait décidément pas envie de dormir.
    Ce n'est pas la 1ère fois que ça arrive avec elle, donc je la prends avec moi, finis d'étendre la 3ème lessive de la journée, range la cuisine, remets du bois dans le poêle... et décide de la coucher dans ma chambre, mais dans son lit parapluie, pour être dispo si besoin (et surtout, d'habitude, c'est le Papillon qui se lève la nuit !)

    Au fur et à mesure de l'installation sans-faire-de-bruit du lit parapluie (la chambre du Crapaud est située juste à côté), j'observe que le petit Caméléon, l'air de rien, se déplace petit à petit vers la couette (ma couette), et finit par s'y faufiler comme si de rien n'était.

    Au moment de la coucher, elle me dit un tout mignon "Non..."
    Et la question bête : "Bah tu veux dormir où sinon, Caméléon ?"
    Le Caméléon regarde mon grand lit 2 places d'un air perplexe... je manque d'éclater de rire.
    Je lui dis qu'elle peut s'endormir dans mon lit et qu'ensuite je la mettrai dans le sien.


    J'attends un certain temps qu'elle gigote, tape avec ses pieds se retourne s'endorme.
    Retenant mon souffle, je la prends le plus délicatement du monde, dans le noir complet... et elle se réveille, en hurlant !

    OK, j'allume. "D'accord, Caméléon, tu peux rester avec moi, allez, on dort !"
    J'éteins, elle hurle ! Je rallume. "Ca va aller, tu restes ici, mais j'éteins."
    Elle hurle. Je rallume (ça va durer combien de temps, ce bordel ?!). "Alors, soyons clairs, soit tu restes ici, et j'éteins la lumière pour dormir, soit tu retournes dans ta chambre." J'éteins. Plus rien. Ouf !


    Je ne te raconte même pas le nombre de micro-réveils nocturnes à cause d'un petit pied qui tape, ou d'un je-vérifie-qu'elle-est-là-à-l'endroit-et-qu'elle-va-bien.

    A un moment - je ne peux même pas te dire quelle heure il était - le Crapaud débarque. Merde.

    A trois, la fête est plus folle.

    3hiboux

     

    "Pourquoi elle est dans ton lit, Caméléon ?!"
    "Viens de l'autre côté et tais-toi !"
    "Mais maman, pourquoi elle est là, Caméléon ?!"
    "Purée, viens par là, je vais t'expliquer !"


    Bilan des courses : un Caméléon d'un côté, et un Crapaud de l'autre.

    Entre les deux, un espace fortement réduit, qui me laisse espérer quelques minutes de sommeil difficilement gagné. Vivement le matin.

    Je me rappelle que je n'ai pas mis de réveil. Oh, après tout, tant pis. On se réveillera bien assez tôt. Et si on est en retard, tant pis.

    7h : le Caméléon se lève au milieu du lit et éclate de rire. Au moins une qui a bien dormi (mais qui devrait sérieusement penser à changer sa couche)!

     

    Ce soir, 2ème soir, petit sermon pour expliquer que chacune dort dans son lit et dans sa chambre, car tout le monde doit dormir !

    Quand le Caméléon est prêt à se coucher, un bruit sourd d'avion résonne dans la maison (on est dans un couloir aérien) : panique totale.

    OK, plan B: "Les filles, ça vous dit de dormir dans la chambre de maman ?!"
    Je transporte le lit de chacune auprès du mien, espérant les rassurer de ma présence, et préserver mon sommeil par la même occasion.

    good night sleep tight


    J'avoue, j'aime bien quand on dort ensemble, de temps en temps (sauf que je dors mal).

    Et avec un peu de chance, on va bien dormir, cette nuit.

    On parie ?!

    « Y'a quelqu'un ?!C'est pas la fin du monde... »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Janvier 2013 à 12:51

    Que du bonheur! ^^ Alors cette nuit?

    2
    Mardi 22 Janvier 2013 à 13:26

    Pas mal du tout ! Chacune s'est couchée sans souci, et aucun réveil nocturne. C'est le Caméléon qui a servi de réveil à 6h30.

    Plutôt satisfaisant ! Et le Papillon rentre ce soir...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :