• "Interdit de se tromper"

    Alors voilà.

    Le Papillon m'a fait suivre cette vidéo, qui m'a énormément plu, tant elle parle d'éducation positive, de droit à l'erreur et de confiance en soi.

    "Interdit de se tromper"

    Claire Blondel compare le système français à d'autres systèmes scolaires, et analyse les raisons pour lesquelles il est "interdit de se tromper" en France, ainsi que ses conséquences.

    Régalez-vous !

    « Projet Québec en stand byMontessori entre soeurs »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Minipouce68 Profil de Minipouce68
    Vendredi 19 Avril 2013 à 11:48

    Très intéressant... Cela donne envie d'enseigner dans des écoles internationales plutôt que françaises !

    J'enseigne à mi-temps dans une classe monolingue et à mi-temps dans une classe bilingue. Je me rends compte des différences de niveau (meilleur niveau en monolingue) et de manière d'enseigner. En bilingue, j'ai 2 jours pour faire tout le français + maths/sport/histoire/sciences/arts et au final, je stresse les élèves toute la journée, je ne fais presque que du français, au détriment de tout ce qui est artistique et ouverture culturelle. On obtient des élèves dociles mais incapables de réfléchir par eux-mêmes. C'est triste... Tout cela partait d'un bon sentiment : rendre leurs enfants bilingues. Mais les conséquences sont néfastes et ils seront encore moins capables que les monolingues de s'en sortir dans le monde du travail.

    Pour les classes monolingues, j'aimerais enseigner en laissant le temps aux élèves, en n'étant pas systématiquement en train de vérifier pour eux mais en leur donnant les outils pour vérifier eux-mêmes... Mais je ne trouve pas encore de "modèle" satisfaisant.

    T'es-tu mise en disponibilité pour l'an prochain ? As-tu descolarisé tes filles ? Ne crains-tu pas qu'elles soient un peu coupée des autres enfants ? En tous cas, je te tire mon chapeau car je trouve que ce que tu fais est courageux et même remarquable ! Courage pour la suite

    2
    Vendredi 19 Avril 2013 à 12:09

    Merci Minipouce, ton expérience des deux écoles est très intéressante.

    Pour leur "laisser le temps", je crois qu'effectivement, c'est le noeud du problème : on va trop vite, on fait trop de choses... sans aller au rythme de chaque enfant ! Moi non plus, je n'ai pas trouvé de modèle !
    Les parents ont dit de mon remplaçant qu'"enfin, avec lui, les élèves apprenaient des choses maintenant !" Et oui, les parents veulent aussi du "résultat", peut importe si le gamin ne comprend rien (pas grave, il le reverra pendant 3 ans les années suivantes)

    Je prends une dispo l'année prochaine, oui. Le Crapaud va encore à l'école, jusqu'à la fin de l'année scolaire. Le Caméléon est à la crèche.
    On parle beaucoup de l'école à la maison avec le Crapaud, je lui demande ce qu'elle en pense, si elle se sent prête à ne plus voir ses copains, entre autres. Elle, ce qu'elle voudrait, c'est 2 jours à l'école et 2 jours à la maison !
    Pour ce qui est des peurs liés à l'école à la maison (la sociabilisation est sans doute la plus forte !), je lis beaucoup (merci PriceM. !), je suis en contact avec des parents qui pratiquent l'IEF, je me questionne profondément. Comme pour l'accouchement à domicile, on a souvent peur de ce qu'on connait mal.
    Ce sera sans doute le sujet d'un prochain article !

    Merci en tout cas pour tes questions, car c'est intéressant de pouvoir expliquer, sans être jugée Cela dit, je ne pense pas que ce soit du courage. Ou peut-être juste le courage de suivre le cours de sa vie, celui dont on a vraiment envie. Ce qui n'est pas forcément facile de nos jours, j'en conviens.

    Je suis en train de lire "L'homme qui voulait être heureux", et ça résonne très fortement en moi. Ca aussi, il faudra que j'en parle. Un jour. Quand j'aurais fini mes 14 articles en brouillon !

    3
    Sylya
    Vendredi 19 Avril 2013 à 22:41

    Oui, c'est vrai qu'enfant on a plus ou moins été "formaté" pour éviter les erreurs notamment à l'école. Je pense qu'en être conscient peut nous aider à ne pas reproduire ce schéma (le sujet est abordé un peu à l'iufm, mais ça c'est avant la pratique et parfois lors des conférences peda - alors merci pour cette video!).

    Ca m'intéresserait de lire "L'homme qui voulait être heureux", c'est un témoignage ou un roman?

     

    4
    Samedi 20 Avril 2013 à 00:53

    C'est un roman, un régal... je l'ai bientôt fini, je te le passerai !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :