• L'école tue la créativité

    Alors voilà.

    T'as peut-être remarqué, j'ai pas le moral en ce moment à l'école... La fin d'année est difficile, et je n'ai plus le temps d'installer de nouvelles choses pour les élèves, il faut répéter la fête de l'école et tenir encore quelques jours!

    Mais le mardi soir, je me sens beaucoup mieux! (je suis en WE, yippeee!)

    Alors c'est ma soirée internet-blogs and co.

    Et, ce soir, j'ai découvert Ken Robinson. Une révélation.

    L'école tue la créativité

    Déjà, entendre son bel accent anglais, j'adore.
    Ensuite, ce qu'il dit, c'est vachement bien.

    Son nom me disait quelque chose... et en effet, une vidéo avait tourné sur le net, retranscrivant une de ses conférences:

     

    Dans la conférence que j'ai écoutée ce soir, il dit ça: "Creativity now is as important in education as literacy and we should treat it with the same status"

    (Je suis sympa, je te traduis: "la créativité est aussi importante que la littérature, et nous devrions la traiter de manière égale."

    La créativité dans le sens de l'adaptation à l'environnement et le fait de trouver une idée originale (pas forcément celle d'un artiste).

    Je trouve ça très vrai. On met les gamins dans des moules et on attend d'eux qu'ils répondent tous la même chose...

    La conférence à regarder et écouter attentivement (durée: 20 minutes)
    (t'as même possibilité d'avoir des sous-titres en français ou en anglais)

    Il parle aussi de la notion d'erreur: "If you're not prepared to be wrong, you'll never come up with anything original"

    ("Si tu n'es pas prêt à te tromper, tu n'inventeras jamais rien d'original")

    En effet, si tu n'oses pas proposer quelque chose par peur de te tromper... il ne se passe jamais rien!

     

    Mes élèves de CE1 sont parfois déjà là-dedans. Si je leur demande de répéter, ou si les autres font des remarques, il n'y a plus personne... Ca doit pas être ça!

    Laissons aux enfants le droit d'être eux-mêmes, avec leurs réussites et leurs erreurs.

    Et surtout, laissons-les imaginer, créer, penser quoi!

     

    einstein imagination

    « The end (almost)La violence faite aux femmes pendant l'accouchement »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mmarie
    Vendredi 22 Juin 2012 à 18:12

    Allez, courage, comme tu dis, plus que quelques jours à tenir, et youpi (!), ton moral remontera en flèche.

    2
    Vendredi 22 Juin 2012 à 18:56

    Eh eh! Oui, la fin d'année ça explose! Aujourd'hui, ça m'a fait beaucoup de bien d'être à l'école sans travailler... Je n'étais pas responsable des zouzous!
    Mais l'année prochaine, je dois dire que ça me fait flipper...
    Merci pour ton soutien Mmarie!

    3
    Mmarie
    Samedi 23 Juin 2012 à 09:44

    ça a du bon aussi d'être responsable : tu seras là dès la rentrée, tu pourras organiser ta classe avec plus de liberté qu'en la reprenant en cours d'année. Tu pourras mettre en place le fonctionnement que tu souhaites pour gérer ces enfants difficiles.

    Comme tu seras présente dès le début de l'année, tu seras LA référente, les enfants te "reconnaîtront" bien mieux.

    Et puis, comme tu réfléchis à la question, tu arriveras moins démunie.

    Donc : TU Y ARRIVERAS !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :