• Alors voilà.

    Quand t'es pas instit, tu penses que les glandus d'instits, ben, le soir où ils terminent l'école, ils sont en vacances!

    Préparation de la rentrée prochaine... espoir!

    En fait, non. Généralement pas.

    Laisse-moi te dire que ta classe, le dernier jour, c'est un beau bordel. Enfin, pour quelqu'un de mal organisé comme moi je veux dire!

    T'as des tas de trucs à ranger, des cahiers à trier, des dessins à mettre à la poubelle (et là, le mythe s'effondre "Vous ne gardez donc pas tous les dessins des enfants?!! Euh... non")

    Bref, y'a du taf pour ranger, enlever tous les affichages, réfléchir à la rentrée prochaine, à la commande de cahiers/manuels/petit matériel nécessaire, à la disposition de la classe...

    Enfin, moi, ça me prend beaucoup trop de temps. Donc, là, aujourd'hui 18 juillet, j'y suis encore. Snif.

    Et puis à partir de mi-août, je vais m'y remettre.

    Je veux pas te faire pleurer non plus, hein (je n'en espère pas tant...), mais c'est juste pour resituer les choses: oui, le Crapaud va au centre aéré et le Caméléon continue un peu la crèche, sinon, c'est ingérable.

    Bref.

    La bonne nouvelle, c'est que je connais, depuis le dernier jour d'école, la personne qui va compléter mon mi-temps (je suis une demi-glandue, je ne travaille QUE 2 jours par semaine, honte sur moi!)

    Et cette personne, c'est une perle

    Préparation de la rentrée prochaine... espoir!

    Quoi, j'exagère?!

    Je ne l'ai vue que 2 fois, on a un peu communiqué par mail, mais déjà on s'entend bien, et ça c'est super important pour créer une bonne ambiance de boulot.

    Le must: elle est OK pour faire du Freinet, être hyper au clair sur le cadre de la classe... J'ai donc grand espoir pour l'année prochaine!!

    Tu te rappelles à quoi ressemblait ma classe cette année (ici)?

    Bon, l'année prochaine, ce sera encore pire... Ah, c'est possible ça?!
    Il y aura de bons éléments perturbateurs, il faudra donc cadrer au mieux et créer une ambiance de travail propice aux apprentissages, ou plutôt au fait de se construire en tant que citoyen, tout simplement.

    La toute fin d'année était déjà plus "cool" qu'avant. Est-ce que je m'habituais, est-ce que je me relâchais car les jours étaient comptés? Je ne sais pas, mais j'ai quand même réussi à mieux gérer les choses.

    Je suis de nouveau pleine d'espoir pour l'année prochaine: envie de réussir à mettre des choses en place, d'aider ces gamins mal dans leur peau et pourquoi pas passer des bonnes journées?

    I hope so!

    Préparation de la rentrée prochaine... espoir!

     

    Et bientôt, si t'insistes, j'te raconte tout ce qu'on va mettre en place dans la classe...

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Alors voilà.

    Je passe beaucoup de temps ces derniers jours (début de vacances et angine obligent) à naviguer sur d'excellents blogs d'instits.

    J'essaierai de te donner des trucs et astuces de temps en temps, vive le partage et le temps gagné!

    Aujourd'hui, je te présente l'astuce de Julie qui te permet de voir ton texte dans toutes les polices de ton ordi.

    Je te laisse aller découvrir tout ça chez elle!

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Alors voilà.

    J'ai un élève (enfin, j'avais, ça y est, je suis en vacances!!!) dans ma classe, qui avait un peu de mal en début d'année.

    Lent, dans la lune, il mettait du temps à se mettre au travail, mais maintenait ses résultats.

    Et puis, en mars, il s'est écroulé. Plus rien n'allait. Il écrivait à peine français, je n'arrivais pas à le relire!

    Décrochage complet.

    Grosse interrogation avec ses parents (ouf, des parents qui sont présents et qui soutiennent leur enfant!). Ils se posent beaucoup de questions et veulent à tout prix l'aider - le papa a beaucoup souffert de sa dyslexie à l'école.

    Les troubles DYS

    Le mot est posé.

    Qu'est-ce que c'est? Comment l'aider?

    Les troubles DYS

     

    J'ai toujours regretté qu'on n'ait pas plus d'infos sur ces troubles DYS (dysorthographie, dyslexie, dyspraxie...) pendant notre formation. Comment reconnaître ces troubles et aider ces élèves si on ne sait pas ce que c'est?!

     

    Alors pour commencer, on peut regarder ce petit documentaire très bien fait dans l'émission "C'est pas sorcier!" :

    Les troubles DYS

     (à regarder rapidement, ça ne reste parfois pas longtemps en ligne...)


    Ensuite, un petit livret téléchargeable gratuitement se trouve sur le site de l'INPES:

    Les troubles DYS

     

    En fouillant un peu le net, on trouve des sites, des blogs, avec plein d'idées pour les aider, ces enfants:

    Les troubles DYS

     Le Blog d'idées ASH

    C'est déjà un bon début, non?

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Alors voilà.

    T'as peut-être remarqué, j'ai pas le moral en ce moment à l'école... La fin d'année est difficile, et je n'ai plus le temps d'installer de nouvelles choses pour les élèves, il faut répéter la fête de l'école et tenir encore quelques jours!

    Mais le mardi soir, je me sens beaucoup mieux! (je suis en WE, yippeee!)

    Alors c'est ma soirée internet-blogs and co.

    Et, ce soir, j'ai découvert Ken Robinson. Une révélation.

    L'école tue la créativité

    Déjà, entendre son bel accent anglais, j'adore.
    Ensuite, ce qu'il dit, c'est vachement bien.

    Son nom me disait quelque chose... et en effet, une vidéo avait tourné sur le net, retranscrivant une de ses conférences:

     

    Dans la conférence que j'ai écoutée ce soir, il dit ça: "Creativity now is as important in education as literacy and we should treat it with the same status"

    (Je suis sympa, je te traduis: "la créativité est aussi importante que la littérature, et nous devrions la traiter de manière égale."

    La créativité dans le sens de l'adaptation à l'environnement et le fait de trouver une idée originale (pas forcément celle d'un artiste).

    Je trouve ça très vrai. On met les gamins dans des moules et on attend d'eux qu'ils répondent tous la même chose...

    La conférence à regarder et écouter attentivement (durée: 20 minutes)
    (t'as même possibilité d'avoir des sous-titres en français ou en anglais)

    Il parle aussi de la notion d'erreur: "If you're not prepared to be wrong, you'll never come up with anything original"

    ("Si tu n'es pas prêt à te tromper, tu n'inventeras jamais rien d'original")

    En effet, si tu n'oses pas proposer quelque chose par peur de te tromper... il ne se passe jamais rien!

     

    Mes élèves de CE1 sont parfois déjà là-dedans. Si je leur demande de répéter, ou si les autres font des remarques, il n'y a plus personne... Ca doit pas être ça!

    Laissons aux enfants le droit d'être eux-mêmes, avec leurs réussites et leurs erreurs.

    Et surtout, laissons-les imaginer, créer, penser quoi!

     

    einstein imagination

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Alors voilà.

    Le mois de juin, c'est le mois le plus détesté par les instits... Pourquoi? Parce qu'il faut tout finir!!

    Les livrets d'évals, la fête de l'école, les rendez-vous avec les parents...

    Sans oublier, de l'autre côté, le cadeau pour la maîtresse du Crapaud (et l'instit du mardi ainsi que l'ATSEM!), les WE à rallonge et le manque de sommeil accumulé...

    Bref, un cocktail pour s'effondrer et tomber à partir du 5 juillet (ou avant?)

    Tu savais pas ça, toi?
    Les profs, c'est trop con: ça tombe malade pendant les vacances.

    (I'll be back in a few days... if I'm still alive!!)

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique